I. LES PRÉ-REQUIS DE LA FORMATION

La formation à la psychothérapie psychanalytique de l’enfant et de l’adolescent suppose d’abord l’expérience d’une psychanalyse personnelle, indispensable pour que le thérapeute prépare son propre psychisme à l’exploration de la relation thérapeutique citée plus haut. En outre, pour se conformer à la législation en vigueur, l’ARPPEA exige une formation universitaire préalable. L’adéquation à ces critères est examinée soigneusement par les membres de la Commission de l’Enseignement de l’Association. Il y a donc des critères de candidature et des critères d’admission, qui sont les suivants :

 

I-1- Critères de candidature

Peuvent être admis à la formation les candidats répondant aux critères suivants :

  • Etre psychologue clinicien, psychiatre ou interne en psychiatrie.
  • Avoir l’expérience terminée ou en cours d’une analyse personnelle depuis au moins trois ans avec un membre d’une Société de Psychanalyse affiliée à l’Association Psychanalytique Internationale. Il est demandé que le candidat soit en analyse à trois séances par semaine.
    Il est recommandé aux candidats en cours d’analyse de la poursuivre au moins pendant un certain temps de la durée du cursus.
    Les membres de la Commission se réservent la possibilité d’examiner, à titre d’exception, les candidatures ne satisfaisant pas tous ces critères.

 

I-2- Critères d’admission
  • Avoir deux entretiens avec des membres désignés par la Commission d’Enseignement.
  •  Avoir reçu l’accord de la Commission d’Enseignement.

 

II. CURSUS DE FORMATION

Il s’appuie sur trois piliers qui sont :

  • les supervisons de psychothérapies psychanalytiques
  • un enseignement théorique qui se fait sous la forme de séminaires
  • la richesse des échanges et des rencontres entre les psychothérapeutes en formation et membres.

 

II-1 Les supervisions

Une supervision consiste à rapporter régulièrement à un psychanalyste expérimenté tout ce qui s’est passé pendant les séances thérapeutiques. Le thérapeute en formation prend des notes détaillées après chaque séance. Le superviseur l’aide à explorer le déroulement de la relation inconsciente qui se développe entre lui et le patient, à savoir le transfert du patient sur le thérapeute et le contre-transfert du thérapeute vis à vis de son patient.

Cette exploration est le mode privilégié de formation du nouveau thérapeute qui se trouve ainsi aidé dans la compréhension du déroulement de la relation thérapeutique. C’est en s’appuyant sur cette compréhension profonde que le thérapeute affine son écoute et précise les interprétations qu’il transmet au patient (pour l’enfant dans un langage simple et accessible) sur son propre fonctionnement psychique tel qu’il se manifeste dans la relation thérapeutique.

Les supervisions se déroulent une fois par semaine, soit en relation duelle entre superviseur et supervisé, soit en petit groupe pour un superviseur. Les deux types de supervision doivent être expérimentés au cours de la formation. Sur trois supervisons, deux s’étendent sur au moins une année pleine et une sur deux années.

Les psychothérapies supervisées concernent des traitements à deux ou trois séances par semaine de 45 minutes chacune.

Le cursus de formation dure au moins trois ans. Le candidat devra choisir un tuteur parmi les membres de la Commission d’Enseignement. Pendant le cursus, les thérapeutes en formation devront satisfaire aux exigences suivantes :

  • Une psychothérapie à trois séances par semaine
  • Deux psychothérapies à deux séances par semaine
  • Deux supervisions, au moins, se feront à un rythme hebdomadaire. La troisième supervision pourra être faite à un rythme plus espacé.

 

II-2 L’enseignement théorique

Les aspects théoriques et théorico-cliniques de la formation sont traités dans le cadre de séminaires, de groupes de travail, de week-ends scientifiques.

Chacun devra suivre pendant sa formation :

  • Un séminaire obligatoire : Il a pour but de sensibiliser à différentes notions de bases : le transfert, le contre-transfert, le processus, les fantasmes, les différents niveaux d’angoisse, l’interprétation, le cadre, l’alliance avec les parents, le dessin, le jeu.
    Ce séminaire se déroule sur une dizaine de séances de deux heures réparties sur l’année et animées ou co-animées par différents formateurs suivant les thèmes.
  • Un séminaire Clinique : durant au moins un an.
  • Un séminaire théorique : durant au moins un an. Selon les années, les thèmes proposés varient.
  • La présence aux “Journées Normandes” : La présence à ces week-end est préconisée, car ils sont propices aux échanges entre thérapeutes de divers horizons (ARPPEA, institutions et autres régions).

 

II-3 Observation des nourrissons

Une formation à l’observation psychanalytique des nourrissons selon la méthode d’Esther Bick est encouragée.
Elle peut s’effectuer dans différents cadres (se renseigner), dont un D.U de l’Université de Caen  ou un D.U de l’Université de Picardie Jules Verne.