QU’EST-CE QUE LA PSYCHOTHERAPIE PSYCHANALYTIQUE ?

Il s’agit de l’application dans un but thérapeutique des découvertes dues à l’exploration psychanalytique du psychisme humain et de sa pathologie. Inaugurée il y a plus d’un siècle par SIGMUND FREUD, la psychanalyse s’est donnée pour but de comprendre le fonctionnement du psychisme, de soigner ses troubles, de contribuer à la compréhension des productions culturelles de l’humanité. Son application aux enfants et aux adolescents remonte aux années 1920. Elle est due à des successeurs de Freud qui comptent parmi les grandes figures de la psychanalyse : ANNA FREUD, MELANIE KLEIN, DONALD WINNICOTT. Elle a permis de mieux comprendre le développement de la vie psychique dès le début de l’existence extra-utérine.

Ce qui caractérise la psychothérapie psychanalytique par rapport à d’autres formes de psychothérapie, c’est l’exploration de la relation qui s’instaure entre le patient et son thérapeute dans ses aspects préconscients et inconscients. Les notions de transfert et de contre-transfert décrivent les aspects principaux de cette relation qui font l’objet de cette exploration. L’effet thérapeutique est obtenu grâce à l’explicitation et la résolution de conflits intrapsychiques anciens qui tendent à se répéter imaginairement au sein de la relation entre patient et thérapeute. Cette explicitation est qualifiée d' »interprétation ».

L’exploration en question entraîne le psychothérapeute dans le monde interne du patient, qui entretient des relations avec son histoire objective, mais en la soumettant à des transformations profondes sous l’effet d’une fantasmatique inconsciente. Il est donc impératif de ne pas confondre ces deux réalités : réalité historique et réalité psychique, de ne jamais interpréter le matériel obtenu par rapport aux personnages réels de l’histoire de l’enfant (ses parents notamment), mais de toujours le référer à la situation transférentielle du moment dans laquelle s’actualise la réalité psychique. C’est essentiellement l’œuvre de MELANIE KLEIN et des psychanalystes post-kleiniens (BION, MELTZER, BICK, TUSTIN, etc.) qui a mis l’accent sur ce « théâtre intérieur » qui s’actualise dans la situation thérapeutique.

LES PRE- REQUIS

La position thérapeutique, qu’il s’agit d’atteindre, exige des pré-requis stricts : une psychanalyse personnelle d’une durée suffisante et menée à une fréquence soutenue – des psychothérapies faites sous le contrôle d’un formateur pendant toute la durée nécessaire – un travail d’approfondissement théorique et pratique qui se fait dans les séminaires. L’observation psychanalytique d’un bébé selon la méthode D’ESTHER BICK est un préalable extrêmement utile et formateur chaque fois qu’elle peut être effectuée. La formation proposée a pour but d’essentiel de développer les qualités psychiques du thérapeute, notamment ses capacités d’écoute, d’attention, de réceptivité psychique, qui bénéficient beaucoup de la méthode d’Esther Bick d’observation d’un bébé dans sa famille, avant de se déployer dans les séminaires cliniques et dans les psychothérapies contrôlées.

L’ALLIANCE THERAPEUTIQUE

Parallèlement à la psychothérapie de l’enfant, un travail avec les parents est nécessaire : d’abord pour établir une alliance thérapeutique avec eux – ensuite pour évaluer régulièrement l’évolution de l’enfant et s’informer d’éventuels problèmes intercurrents – enfin, pour aider les parents dans leur rôle de soutien de l’enfant pendant le cours du traitement, qui peut être marqué par des périodes critiques difficiles à comprendre et à gérer.

UNE RECHERCHE EN EVOLUTION CONSTANTE

Les bases psychanalytiques théoriques et pratiques de ces psychothérapies évoluent constamment ; Il est tenu le plus grand compte de cette évolution dans une recherche constante d’amélioration de l’efficacité des psychothérapies au bénéfice de l’enfant comme à celui de son entourage familial.

Didier Houzel