Association Régionale de Psychothérapie
Psychanalytique d'Enfants et d'Adolescents


yie_harpe15.1

FEDERATION  FRANÇAISE  DE PSYCHOTHERAPIE PSYCHANALYTIQUE  DE L’ENFANT  ET DE L’ADOLESCENT

       

La Fédération Française de Psychothérapie Psychanalytique de l'Enfant et de l'Adolescent a été fondée le 16 octobre 1999. Elle réunit plusieurs associations régionales, toutes destinées à la formation de psychothérapeutes d'enfant et d'adolescent d'orientation psychanalytique. Elle est affiliée à l'European Federation for Psychoanalytic Psychotherapy (EFPP) qui regroupe elle-même les associations ou fédérations nationales de psychothérapeutes d'orientation psychanalytique de 27 pays européens.


Associations  composantes


       Les associations composantes de la Fédération sont les suivantes :

L’Association Régionale de Psychothérapie Psychanalytique de l’Enfant et de l’Adolescent (ARPPEA) située en Normandie (Caen et Rouen), qui forme actuellement 14 candidats,

L’Association pour l’Etude du Développement et de la Psychopathologie de l’Enfant et de l’Adolescent (AEDPEA) située en Bretagne (Larmor Plage près de Lorient), qui  forme actuellement 6 candidats,

Le Groupe Aquitain de Psychothérapie Psychanalytique de l’Enfant et de l’Adolescent (GAPP) à Bordeaux qui forme actuellement 5 candidats,

L’Association de Formation à la Psychothérapie Psychanalytique de l’Enfant et de l’Adolescent de Paris et de l’Ile de France (AFPPEA), qui forme actuellement 12 candidats,

L’Association Lyonnaise de Psychothérapie de l’Enfant et de l’Adolescent qui forme actuellement 20 candidats,

Une association est en train de se mettre en place à Lille,

Enfin il y a quelques membres à titre individuel dans des régions où des groupes de formation n’ont pas encore pu se mettre en place.

Au total 57 candidats sont actuellement en formation au sein des associations composantes de la Fédération.


Objectifs de la Fédération


       Les objectifs de la Fédération sont les suivants :


       1°) Promouvoir une formation en psychothérapie psychanalytique de l’enfant et de l’adolescent dans le but d’offrir dans chacune des régions françaises une formation rigoureuse à la psychothérapie psychanalytique, accessible à tous les professionnels ayant les pré-requis indispensables.

       Dans le contexte actuel de la législation sur le titre de psychothérapeute et de la mise en place d’un enseignement universitaire validant ce titre, elle a pour vocation de s’associer aux formations universitaires de façon à apporter les compléments de formation pratique et professionnelle indispensables.


       2°) Sensibiliser les milieux professionnels aux approches relationnelles et   psychopathologiques en santé mentale.

       Ces actions de sensibilisation peuvent se faire sous diverses formes : conférences, groupes Balint, observations de nourrissons ou de jeunes enfants, groupes d’analyse des pratiques professionnelles, supervisions d’équipes institutionnelles, etc.

       Elles visent toutes les catégories professionnelles de la santé mentale : psychiatres, psychologues, infirmiers et infirmières, éducateurs spécialisés, assistantes sociales, orthophonistes, rééducateurs et rééducatrices en psychomotricité, etc.


       3°) Évaluer les psychothérapies d’enfant et d’adolescent.

       L’exigence actuelle d’évaluation des résultats des techniques thérapeutiques, si elle a toute sa légitimité dans le champ de la psychothérapie, pose des problèmes méthodologiques tout particuliers, notamment pour les psychothérapies d’orientation psychanalytique. La Fédération a vocation d’apporter sa contribution dans ces évaluations en participant, le cas échéant, à des réseaux de recherche sur ce thème (pas exemple le réseau INSERM récemment créé) et en apportant à ces recherches l’expérience clinique qui est la sienne.


Critères de formation


       Les critères de formation communs sont ceux de l’EFPP :


une psychanalyse personnelle d’au moins trois années à trois séances par semaine est exigée à l’admission,

trois psychothérapies psychanalytiques sont supervisées à un rythme hebdomadaire. Parmi ces trois psychothérapies, une au moins doit se faire à trois séances par semaine,

des séminaires cliniques, techniques et théoriques doivent être suivis chaque année (au moins un séminaire par an),

une observation de bébé selon la méthode d’Esther Bick est vivement recommandée. Elle est obligatoire dans certaines associations composantes.


Composition actuelle du Bureau

Président : Didier Houzel (Caen)

Vice-président : Anastasia Nakov (Metz)

Secrétaire : Jean-Claude Guillaume (La Charité sur Loire)

Trésorière : Karine Tassin (Paris)

Trésorier Adjoint : Gilles Catoire (Nantes)


                                                                               (avril 2010)




Site with XWebDesignor  By www.neutssoftware.com